Si nous avons raison d’avoir raison, l’autre a-t-il tort ?

Le siège de la raison est une case de notre cerveau que nous utilisons en permanence et qui est le siège de la réflexion. Sans cette case du cerveau et cette possibilité, ce serait très difficile pour nous de rester équilibrés, sans faire n’importe quoi, sans passer d’une chose à l’autre sans compréhension. Et pourtant, cette case de la raison est celle qui nous donne le plus de peine à comprendre notre vie sur terre, à l’accepter, et c’est celle qui nous fait souffrir lorsque, après avoir mûrement réfléchi, nous savons raisonner dans le bon sens et voir la vérité. Être dans la réalité, c’est pouvoir être capable d’être heureux. Être dans la vérité c’est être sûr d’exister. Être dans la logique c’est savoir être en bonne harmonie avec la vérité et la réalité. Être dans la raison, raisonner, c’est être capable de faire une différence entre vérité et mensonge.

Q.  Pourquoi la raison fait-elle souffrir ?

R.  Le raisonnement fait souffrir ceux qui savent raisonner et comprendre avec réalisme. Il déstabilise ceux qui sont dans l’utopie, le mensonge, les non-sens, c’est pourquoi la raison, le raisonnement, avoir raison est si important. Avoir raison, c’est souffrir et ne pas pouvoir bien souvent être entendu correctement. Lorsque tu as raison, tu es souvent en but à l’incorrection des autres, aux mauvais sens, aux non-sens qu’ils développent. Et pourtant il faut que nous soyons capables de faire appel à cette case de notre cerveau, la raison, parce que sans cette raison, nous ne saurions exister et évoluer. La raison nous fait stagner, nous fait évoluer, nous fait avancer bien souvent dans la souffrance. La raison nous fait souffrir lorsque nous nous rendons compte de la réalité des éléments qui nous entourent.

Même lorsque nous avons conscience que les personnes qui nous entourent, celles que nous aimons, ont une manière différente de la nôtre de nous aimez, nous allons souffrir. D’où la nécessité d’entrer dans le sens de la compréhension pour ne pas souffrir trop longtemps ! Mais à partir du moment où nous avons décidé d’entrer dans le sens de la compréhension et de ne plus souffrir n’importe comment et pour rien, ça va mieux, mais nous devenons alors extrêmement durs pour ceux qui sont autour de nous, et nous faisons souffrir sans nous en rendre compte.

Q.  Alors comment faire pour ne pas être dur et rigide envers les autres et ne pas les faire souffrir ?

R.  Tu dois alors être ferme et non dans la dureté.

Q.  Comment savoir si nous avons raison ?

R.  Le sens de la raison peut être: la réalité, le bon sens, la vérité, la logique ou l’utopie, les mauvais sens, le sens théâtral, le sens imaginatif etc. Il faut avoir le sens de la réalité pour comprendre où se placent les vérités ou la vérité. Il faut être capable de logique pour pouvoir raisonner correctement et positivement. Si tu n’as pas de sens de la logique, tu  raisonneras et intellectualiseras de manière fausse et tu interpréteras les choses intellectuellement, d’une manière très assujettie à la compréhension et le sens des autres êtres, et non pas de ce que toi, tu peux définir. Le sens de la raison sans sens de logique, te permet et t’amène, malheureusement, à toutes les nuances fausses et à dégager de ton esprit, de tes pensées et de tes compréhensions tout ce qui est contraire au bon sens, tout ce qui est contraire à la vérité, tout ce qui va en opposition à la réalité, tout ce qui est utopique, tout ce qui est imagination. Il faut faire très attention, parce que lorsque tu es dans le sens de la logique, de la vérité et de la réalité, lorsque ton raisonnement sait s’accoler à ces trois précédents, tu peux, à un moment donné, si tu restes uniquement dans le sens de la raison, être complètement déstabilisé par les autres qui auraient, à ce moment là, la possibilité de te donner un élément pour te faire dévier dans le mauvais sens, sans que tu t’en rendes compte réellement, le sens de la raison peut être aussi fort dans la fausseté que dans la vérité !

Q.  Si nous poussons trop loin notre démonstration, on peut nourrir le négatif de l’autre, et si l’autre décide de nous contredire, faut-il arrêter notre raisonnement ?

R.  Lorsque vous êtes dans le sens de la raison, si vous n’êtes pas écouté et que vous voulez aller à l’extrême de votre raison, parce que vous avez raison, l’autre va, en opposition, faire exprès de vous contrer et de vous contrarier pour avoir raison dans son sens à lui, et à ce moment là, vous devenez trop durs et vous dépassez la raison et vous avez tort de réagir ainsi ! Lorsqu’un être s’oppose à vous, alors que vous avez totalement raison, il faut attendre le bon moment pour que votre raison l’aveugle et lui soit révélée dans toute sa splendeur, et surtout sa vérité !

Q.  Je voudrais savoir si, de manière générale, la raison est fonction de la connaissance ?

R.  De manière générale, la raison est fonction de la connaissance. Il est absolument évident que tu ne peux avoir raison que si tu connais bien quelque chose. Si tu ne connais pas vraiment, il te faut d’après tes ressentis aller dans le sens d’une compréhension, mais être capable d’analyser tout ce qui est exposé. S’il n’y a pas assez d’éléments qui te permettent de comprendre les choses, ne cherche pas à tout prix à vouloir avoir raison, parce que ce sera difficile. Il faut surtout savoir placer les choses au moment où elles ont leur portée. Si vous forcez la raison, si vous voulez aller plus loin que la raison, et si vous voulez l’imposer à tout prix, vous rentrerez dans des torts. Si vous vous taisez, si vous ne faîtes pas ce qu’il faut pour revenir au bon moment, si vous vous taisez trop longtemps, là aussi vous aurez tort ! Pour «ne pas avoir tort à force d’avoir raison», il faut savoir vous taire et savoir parler au bon moment, mais pour cela, il faut être sûr de vous dans vos raisons et devant la raison des autres. Il ne faut plus que nous soyons assujettis à ces êtres qui faussent les paramètres de nos vies. Il ne faut plus que nous soyons contraints de suivre des cheminements qui sont afférents à la raison des autres et à la volonté des autres. Il faut que notre volonté s’ajoute à un raisonnement conscient, sûr, juste, vrai, réel et dans le bon sens. Il faut que nous sachions nous positionner face à la réalité, à la vérité et au bon sens.

Q.  Raisonnement et réflexion ont-ils la même origine et la même fonction ?

R.  Oui raisonnement et réflexion ont exactement la même origine et la même fonction, avec une petite différence, c’est que le raisonnement est quelque chose que tu mets un petit peu plus de temps à obtenir, alors que la réflexion est peut-être plus rapide. Le raisonnement est une suite de réflexions, alors que la réflexion se dessine suite à quelque chose de précis et amène à raisonner.

Q.  Est-ce que notre adaptation à la réalité peut fausser notre raisonnement ?

R.  Oui notre adaptation à la réalité peut fausser votre raisonnement. Si nous nous trouvons dans une réalité de mensonges, nous aurons alors un raisonnement totalement faussé, alors que en faisant appel à la logique, nous ne pourrons pas fausser le raisonnement, nous serons obligés d’être dans le bon sens.

Q.  Alors il vaudrait mieux faire beaucoup plus fonctionner notre logique que notre raisonnement, tant que nous ne sommes pas certains que la réalité autour de nous est bien établie et dans le bon sens !

R.  L’un ne va pas sans l’autre ! Si à la suite de la logique, vous ne savez pas raisonner pour rétablir les choses, ça ne pourra pas aller. Notre logique nous stoppe, alors que le raisonnement nous fait agir. La logique est inactive. Le raisonnement est agissant.

Q.  Est-ce que pour définir une réalité, quelle qu’elle soit, il faut d’abord passer par la logique et ensuite le raisonnement ?

R.  Pour définir une réalité ou une vérité quelle qu’elle soit, si tu ne fais pas le chemin avec la logique, tu ne pourras pas. Il est évident que de la réalité tu peux sortir une vérité, mais il faut, pour trouver la bonne vérité, que tu sois logique. C’est évident.

Q.  Est-ce que notre raison, qui nous fait comprendre davantage les raisons des autres, nous amène à être davantage tolérants ?

R.  Oui absolument ; davantage tolérant et davantage ferme face au mauvais sens, davantage en compréhension et en bonne qualité vis à vis d’une raison qui n’est pas forcément la tienne, mais qui est plausible et qui se tient. Donc nous sommes capables d’avoir de la tolérance, d’accepter la liberté de l’autre et de voir les mauvais sens chez les autres, mais aussi chez nous dans bien des cas.

Le raisonnement est le siège de la sagesse. Il va nous falloir dès à présent raisonner avec réalisme et vérité, tout en gardant ce brin de fantaisie qui fait de l’amour, un rêve éveillé ! Sachons dès à présent vivre l’amour avec sagesse et fantaisie et le raisonnement avec sérieux et réalisme !

5 Comments

  1. 3 mai 2018 at 6:09

    This is the perfect site for everyone who really wants to find out about this topic. You realize a whole lot its almost hard to argue with you (not that I personally would want to…HaHa). You certainly put a new spin on a topic that’s been discussed for decades. Wonderful stuff, just excellent!|

  2. 3 mai 2018 at 11:35

    I’ve been exploring for a little for any high-quality articles or weblog posts in this kind of space . Exploring in Yahoo I ultimately stumbled upon this site. Studying this info So i am satisfied to show that I’ve an incredibly excellent uncanny feeling I came upon just what I needed. I such a lot indisputably will make sure to don?t fail to remember this site and give it a look regularly.|

  3. 4 mai 2018 at 3:43

    Good day very cool website!! Guy .. Beautiful .. Wonderful .. I will bookmark your website and take the feeds additionally? I am glad to search out numerous useful info here in the post, we want develop more strategies on this regard, thanks for sharing. . . . . .|

  4. 5 mai 2018 at 12:02

    These are in fact great ideas in concerning blogging. You have touched some good things here. Any way keep up wrinting.|

  5. 6 mai 2018 at 12:58

    Definitely believe that which you stated. Your favorite justification seemed to be on the web the easiest thing to remember of. I say to you, I certainly get irked at the same time as other people consider concerns that they plainly don’t understand about. You managed to hit the nail upon the highest and defined out the whole thing with no need side effect , people could take a signal. Will probably be back to get more. Thanks|

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *