Quelles conséquences pour tous si nous mettons en place la générosité ?

Le sens de la générosité est quelque chose qui est très important pour que les êtres humains puissent être un peu plus heureux et puissent surtout être débarrassés de leurs mauvais sorts, des choses qui, autour d’elles, apportent un peu de malchance. Le sens de la générosité aurait une action extraordinaire s’il était appliqué par tous, cela obligerait à remettre dans une vie correcte, tous ceux qui n’ont pas grand chose, tous ceux qui sont démunis. Si tous les êtres humains étaient généreux, celui qui peine et qui souffre à un moment donné, serait aidé et il n’y aurait plus d’êtres malheureux et malchanceux. La générosité dans l’univers est la première qualité sur laquelle on peut s’appuyer, elle est celle qui apporte le vrai sens de l’aide aux autres. Sans générosité pas de possibilité vraie de soutient aux autres.

Q.  Est-ce que rendre service aux autres, peut-être considéré comme la plus grande forme de générosité ?

R.  Rendre service aux autres fait absolument partie de la générosité, mais la plus grande générosité est celle du don de l’argent

Q.  La plupart du temps, je soigne avec beaucoup d’amour, avec amour tout court même, je pensais que c’était de la générosité !

R.  Bien sûr que c’est de la générosité, mais la plus grande générosité est de savoir partager notre argent. C’est à ce niveau là que nous avons le plus de mal à être généreux. Et lorsque tu dis que « Donner, c’est partager, mais être généreux, c’est donner ce dont on a besoin», c’est tout à fait exact. C’est savoir donner ce que nous aimons avoir à nous. Si tu sais donner ce que tu as, et qui te tient le plus à cœur, et à quoi tu tiens, si tu sais le donner pour quelqu’un qui en a plus besoin que toi, c’est que tu sais absolument, à ce moment là, être généreux, et dans ce cas là, si tu donnes quelque chose dont l’autre a plus besoin que toi, tu ne te tromperas jamais, et tu ne donneras pas dans le vide, comme nous le faisons malheureusement à des gens qui mendient, et dont nous ne connaissons pas les besoins réels. Ce n’est pas ce qui te convient à toi que tu dois offrir pour être généreux, c’est ce qui convient à l’autre qui te rend généreux.

Q.  Quelle est la différence entre la générosité et la bonté ?

R.  La générosité est synonyme d’action, c’est physique. C’est quelque chose qui s’inscrit dans la matière. La bonté c’est un état d’esprit, une personnalité, ça fait partie de ton esprit. Être bon, c’est être à l’infini dans la bonté. Être généreux, c’est être actif dans la matière, et cela c’est une grande distinction à faire.

Q.  Est-ce qu’il y a une limite à la générosité ?

R.  Non, justement. Si vous voulez être généreux, vous ne devez avoir aucune limite dans le sens de la générosité, vous devez être prudent cependant devant quelqu’un dont vous n’êtes pas sûr que la personne ait besoin de ce qu’elle vous demande. Mais pour être généreux, si vous avez à côté de vous une personne que vous savez peiner dans un domaine terrible, et que vous pourriez l’aider et vous ne le faites pas, c’est que vous n’êtes pas généreux. Si vous savez l’aider et que vous devenez généreux avec cette personne, vous devez l’être jusqu’à ce qu’elle n’est plus son problème. Et, si elle ne vous remercie pas, ce n’est pas grave. La générosité ne se limite qu’au besoin de celui à aider, mais il faut bien sûr ne pas être bête et se démunir de tout, car dans ce cas là, on devient soi-même un être qui a besoin. Il n’est pas juste de se démunir de tout, car sur le plan des responsabilités, on en a envers soi autant qu’envers les autres.

Q.  Il existe beaucoup d’œuvres caritatives et beaucoup de gens envoient de l’argent, et on ne sait pas forcément comment cet argent sera utilisé, alors que les gens ont d’énormes besoins. Est-ce que la générosité, pour être efficace, doit être personnalisée, c’est-à-dire que il faut connaître exactement le besoin de l’autre, être à l’écoute de l’autre, pour pouvoir cibler ?

R.  La générosité pour être efficace doit être vraiment donnée de façon personnalisée. Les dons peuvent très bien ne pas suffire et parfois certains peuvent s’en sortir. C’est très bien, tu l’auras aidé par ce don mais ce n’est pas cela être généreux. Être généreux, c’est donner de ce que l’on a et qui, lorsqu’on l’aura donné, manquera d’une façon ou d’une autre à notre vie, mais que nous aurons donné avec amour, et en sachant que l’autre saura bien mieux utiliser cette chose que nous ne l’aurions fait.

Q.  Est-ce qu’on doit considérer que le fait d’être généreux doit amener chez l’autre un bien-être supplémentaire obligatoirement pour que cette vibration de la générosité s’inscrive dans la matière ?

R.  Tu dois absolument faire état d’une générosité sur quelque chose qui te coûte pour que cela s’inscrive dans la matière. Et l’autre sera obligatoirement satisfait si tu lui donnes ce dont il a besoin, ce n’est pas possible autrement. Ceci dit au bout de quelque temps, s’il ne rend pas le sens de la générosité que tu lui as envoyé, alors il retombera dans ses déboires et ne s’en sortira plus jamais. La personne avec qui on a été généreux, lorsqu’elle est rétablie dans ses émoluments doit absolument, absolument devenir à son tour généreuse, pas forcément avec la personne qui a été généreuse, mais elle doit quand même, envers cette personne là, avoir un remerciement et être heureuse de ce qui lui a été accordé.

Q.  Est-ce que le sens du partage de l’argent requiert-il absolument la générosité ?

R.  Oui le sens du partage de l’argent requiert uniquement de la générosité, il est absolument attribué à ce sens uniquement. Et c’est pourquoi il y a tant de malheureux sur terre, car il n’y a pas beaucoup de généreux, car être généreux c’est être plus qu’équitable. La générosité va de pair avec précarité, avec manque de moyen.

Q.  La générosité vient du cœur. Est-ce que c’est pour cela qu’elle s’inscrit dans la matière ?

R.  Oui, la générosité vient du cœur. Le sens du partage et de l’équité viennent de l’esprit. Le cœur, lorsqu’il parle et lorsqu’il a envie de donner à celui qui a besoin, est quelque chose qui va avec la matière, avec l’action, avec le physique. La générosité, c’est quelque chose d’actif, de physique que nous devons utiliser dans notre corps et le don de soi, parce que si nous sommes capables de donner quelque chose à quoi nous tenons, c’est que nous serions même capables de partager notre vie avec quelqu’un, c’est cela être généreux.

Q.  Dans le monde actuel, il y a vraiment beaucoup de misère, donc peu de générosité, ceci est-il dû au manque de prise de conscience du matérialisme existant ?

R.  Oui, tu as parfaitement raison, on peut illustrer le manque de générosité de cette façon. Celui qui sait être généreux a dépassé le sens du matérialisme de la terre. Celui qui est généreux, aura toujours à un moment ou à un autre le retour de ce qu’il a fait, c’est obligatoire. Le fait de savoir donner est instinctif pour celui qui est généreux, et il y a beaucoup de gens quand même qui sont généreux dans pas mal de situation, devant pas mal de chose. La plus grande générosité est donnée par celui qui partage son argent, parce que le plus difficile à faire, c’est cela, mais c’est dans ce domaine là que vous pouvez voir le meilleur sens à la générosité. Un être qui est généreux fait don de ce qu’il a de façon spontanée et instinctive, cet être là fait en général don de ce qu’il aime immédiatement et sans réfléchir.

Q.  Tu places le summum de la générosité dans l’argent, moi je trouve que quelqu’un qui donne un organe de son vivant pour sauver une autre personne, est 100 fois plus généreuse !

R.  Oui, celui qui donne un organe est effectivement très généreux, et c’est beaucoup plus difficile de donner un organe que de donner de l’argent pour beaucoup de monde, mais pour celui qui donne l’organe, ce n’est pas très difficile, c’est quelqu’un qui le fait dans la notion d’amour, et lorsque c’est fait dans la notion d’amour et non de matériel, il n’y a pas de peine plus grande que lorsqu’il s’agit de toucher le matériel. Toucher le matériel et obliger à être généreux dans le matériel, est ce qu’il y a de plus difficile pour nous. Donner dans l’amour, n’est pas difficile pour celui qui aime.

Q.  En somme ce qui complique tout, c’est la matière ?

R.  Oui ce qui complique tout, c’est la matière et ce sont les systèmes financiers qui nous régissent. S’il n’y avait pas de système financier qui fasse un départage entre riche et pauvre, il n’y aurait pas de problème. La notion de générosité est à déterminer dans le matériel. La notion de générosité dans l’amour se fait normalement, c’est de l’amour, et pour l’amour on ne peut déterminer d’échelle de valeur. La générosité, c’est le matériel qui la détermine. L’amour, c’est l’amour et le cœur qui le déterminent. La bonté, c’est l’esprit qui la détermine. Tous ces éléments sont à considérer dans leur fonction respective.

Q.  Qu’est-ce qui conditionne la générosité ?

R.  Ce qui conditionne la générosité, c’est le sens de l’amour de l’esprit, mais qui se détermine dans la matière. C’est l’amour, qui dans ton esprit, le sens de l’amitié donc, qui conditionne la générosité, c’est quelque chose qui vient de ton esprit, mais qui s’applique dans la matière. Le sens de la générosité vient de l’esprit, le cœur va parler ensuite, bien sûr, parce que tu vas savoir par ton esprit et ton sens de générosité faire rayonner ton cœur par rapport au matériel et au corps, à la nature, à la matière, à ce qui régit la vie matérielle. Tout se rejoint et se réunit à l’amour bien sûr, avec les différences que je viens de faire précédemment soit: la générosité s’applique avec force dans la matière et par rapport au matériel. L’amour s’applique au cœur et à toutes les conditions merveilleuses que cela implique. La bonté s’applique à l’esprit avec tous les dons sans effort que cela apporte.

Q.  Est-ce que charité et générosité se rejoignent ?

R.  Pas tout à fait. Charité: c’est donner ce dont on n’a pas besoin et qui va aider l’autre parce qu’on lui donne un petit peu. Générosité: c’est donner plus, vraiment plus que ce que l’autre demande et c’est être capable dans ton sens, de te départir de quelque chose que tu souhaites garder au plus profond de toi, et dont tu as en général bien besoin.

La générosité appelle le retour, alors si nous sommes généreux nous recevrons et il n’y aura plus de besoin. Si tout le monde était généreux, il y aurait en permanence pour tous de quoi vivre décemment, parce que la nature nous le rendrait. Si nous savons être généreux en premier, nous aurons le sens de la spiritualité, et nous entrerons dans le sens de la connaissance avec une conscience hors du commun !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *