Les lois de la nature sont la base de notre vie avec comme première loi, la loi de la vie dont l’amour est le sens de la vie.

La première loi de la nature, c’est la loi de la vie. La seconde loi de la nature est la loi de la mort des corps ainsi engendrés.

Pourquoi cette première loi ? Pour que vive une matière différente de l’esprit, pour que se crée à travers cette matière une évolution permettant le bien-être et ce n’est que lorsque nous aurons compris cette loi de la vie que nous pourrons aller à la seconde, la loi de la mort. La vie c’est naissance, évolution, transformation mutation. La loi de la vie comporte un ensemble de fonctions obligatoires et ces fonctions qu’elle va dégager vont être l’amour et tout ce qui concerne le mouvement. L’âme transmise dans cette matière est là pour permettre le mouvement, l’animation. A l’intérieur d’un corps et pour que ce corps vive il y aura toujours un mouvement.

Q.  La loi de la vie, est-ce la loi du genre ? C’est-à-dire pour qu’il y ait vie, naissance, il faut qu’il y ait deux forces, deux polarités, comme le masculin et le féminin, pour les plantes, les animaux, les humains, en fait pour tous êtres vivants ?

R.  C’est la première loi de la nature qui est la loi de la vie, et comment la définir, ce qui en fait les obligations, la loi. Oui, le genre mais il ne suffit pas car il faut aussi parler de l’atome, des ions négatifs et positifs qui sous la poussée de l’énergie qui est une loi hors des lois de la vie, vont graviter pour former les corps.

Q.  Peux-tu nous dire quelle est la définition du mot nature ?

R.  Oui, la nature est ce qui concerne la matière dont nous faisons partie. Et cette matière, lors de sa création a établi des conditions d’équilibre. La première condition qui l’équilibre, est la vie. La seconde c’est la mort. La loi de la vie dans la nature où nous sommes, c’est en premier lieu de la créer.

Q.  Et quelle est la définition de la loi de la vie ?

R.  La vie est ce qui nous anime, ce qui anime nos corps. La vie existe partout dans l’univers. Et après la vie dans la matière, dans la nature de cette matière par rapport à l’univers et la planète où nous nous trouvons, il y a une autre vie avec d’autres lois, d’autres conditions différentes. Sur notre planète, la vie est ainsi celle que nous connaissons, qui est de pouvoir à l’intérieur d’un ensemble de molécules, de ions, de cellules faire fonctionner un corps, un genre. C’est cela la vie. Si la deuxième loi de la nature c’est la mort, la troisième loi sera l’évolution. Le lien est que les lois sont absolument liées les unes aux autres.

Q.  Quelles sont les bases de la création ? Je pense que dans l’ordre ce sont les mathématiques, puis la physique et ensuite la chimie car il n’est pas possible de faire de la chimie sans atome. Qu’en penses-tu ?

R.  Cela se tient mais si on remonte au tout début de temps, avant toute création matérielle, avant la toute première création, il y a la loi mathématique qui crée une multiplicité, donc nos esprits. Il y a la loi chimique qui vient tout de suite après, suite aux molécules déjà créées dans l’ordre de nos esprits. Puis il y a la loi physique qui va permettre les lois des formes et de la naissance, et ainsi de suite.

Q.  Cela veut-il dire que ces molécules de l’esprit étaient des molécules matérielles ?

R.  Oui dans le processus d’évolution parfaitement identique. Oui il faut comprendre que sans la chimie, pas de physique, pas de vie propre.

Q.  Une molécule est constituée d’atomes. Les liaisons entre les molécules, les interactions entre les molécules sont régies par des lois chimiques mais les interactions entre les atomes sont régies par des lois physiques. Est-il donc nécessaire que ces interactions physiques existent pour qu’une molécule puisse exister ?

R.  Oui, c’est exact. Bien après la constitution d’une création, au moment de la création, c’est la chimie qui donne la possibilité à la physique d’exister et le déploiement de l’énergie employée pour créer est chimique avant tout. La loi physique entre en action juste après.

Q.  Est-ce la physique qui entraine la négativité ?

R.  C’est notre constitution matérielle, totale qui entraine la négativité. C’est la condensation de la matière qui entraine la négativité et c’est la chimie qui donne cela.

Q.  Mais c’est quoi exactement un atome ?

R.  C’est un magma, un aggloméré d’énergies qui se met à vibrer sous l’impulsion d’une autre énergie.

Q.  Et qu’est-ce qui relie les atomes entre eux ?

R.  Une autre énergie, une impulsion magnétique qui donne au départ la vibration et la nature qui ensuite se développe pour se reproduire.

Q.  Ce magma, de quelles énergies s’agit-il ?

R.  Les atomes partent d’un magma qui par vibration d’une énergie différente s’est décomposé et a donné naissance à notre système de vie.

Q.  Est-ce que le concept de base de la vie dans la matière, c’est le mouvement ?

R.  Oui et il part, ce mouvement, de l’âme et entre à l’intérieur de nos corps pour permettre le mouvement. L’âme, qui représente l’amour, et le mouvement sont la vie.

Q.  Est-ce qu’il existe d’autres concepts de base pour la loi de la vie ?

R.  Pour chaque loi il y a un concept de base, ensuite il y a des fonctions qui se décomposent en états et forment des lois. En fait la loi de la vie comprend dix états qui engendrent et définissent la loi.

Le premier état, c’est la base, c’est l’âme, c’est Dieu, c’est l’amour. L’âme est semi-matérielle et dans le contenu semi-matériel de l’âme il y a le principe de vie.

Le deuxième état, c’est le mouvement, c’est la base de la vie sur terre. Il part de l’âme et entre à l’intérieur du corps dès sa première inspiration pour permettre le mouvement. L’âme est là jusqu’à la dernière expiration, le dernier souffle de vie. L’âme pour le mouvement est donc le concept qui donne les fonctions. Le concept mathématique est en place dès le mouvement comme il est en place au départ des premières énergies.

Le troisième état, c’est l’échange, l’action et l’interaction pour l’échange. Il se situe au niveau de l’esprit qui par l’existence des électrons forme l’esprit. La pensée et le désir de se parfaire et s’interchanger, va donner le moyen d’avoir la naissance parmi une nature préparée, créée.

Le quatrième état, c’est la création, c’est une volonté qui permet aux énergies de créer la volonté, la force à l’énergie pensée, à l’énergie de l’esprit, de modifier, en vue de créer, ce qui n’existe pas, c’est à dire la matière à partir d’une énergie qui peut donner naissance à la vie. La pensée, la lumière, l’amour, la chaleur, le son, les couleurs et le premier atome.

Le cinquième état c’est la naissance – ce qui est naissance concerne la matière. C’est la première molécule, c’est l’ADN, c’est la naissance des premiers organismes. C’est un état différent de l’esprit pour que se crée à travers cette matière une évolution permettant le bien-être.

Le sixième état c’est l’invention qui est purement chimique et physique. Le cerveau devient le premier organisme d’où possibilité de créer une matière, mais qui au départ est fluctuante, pas de formes définies, seulement un état pathogène.

Le septième état c’est la réalisation c’est-à-dire l’intégration de l’esprit dans la matière. C’est le stade humain.

Le huitième état c’est l’utilisation des énergies qui donnent le son, la chaleur, les couleurs, la pensée, la lumière, et le premier atome.

Le neuvième état c’est la possibilité qui est essentiellement matérielle avec l’amour paternel et maternel ; c’est l’énergie des premières cellules ovariennes et spermatozoïdes

Le dixième état c’est la concrétisation, c’est l’apparition de la vie avec le développement des cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

Q.  Dans les 5 sens cités, est-ce qu’il y a un sens en particulier qui domine les autres ?

R.  Oui, je veux parler des cinq sens de la nature, de la matière mais il est avant tout cela. Il se situe à la poussée des énergies, c’est l’amour qui ici devient le sens de la vie. Car n’importe quelle espèce intelligente et animée d’un principe d’évolution, il lui faudra l’amour pour pouvoir se protéger et faire vivre ce qu’elle a engendré. Alors ce premier sens devient dans toute sa force l’amour paternel ou maternel, mis à part les premières cellules où certaines espèces qui se détruiront les uns et les autres qui ont donné conscience de ce premier sens, l’amour.

 

 

 

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.