Un voyage au cœur de Cupidon

C’est moi, le dieu Cupidon, dieu de la mythologie, dieu de l’amour, celui qui depuis l’aube de l’intelligence humaine actuelle, a donné à l’être humain toutes les ressources pour aimer avec passion. Je suis représenté avec un arc et une flèche, parce qu’en tant qu’élément masculin de l’amour, j’ai apporté ce petit « plus » pour que les humains soient amoureux fous, j’ai été comblé et à la fois déçu. Comblé car dès la flèche décochée, l’amour fou et passionné est échangé, profondément partagé, puis déçu parce qu’il ne dure pas assez longtemps. Les hommes sont toujours en recherche d’autres corps, d’autres plaisirs que ce qu’ils ont à leur côté, et les femmes se lassent vite et ne sont pas souvent satisfaites car elles veulent toujours plus que ce qu’elles ont déjà. Les hommes comme les femmes sont donc incapables d’être heureux dans le moment présent. Ils veulent trop vite autre chose. Ainsi je suis toujours là, pour maintenir l’amour en puissance dans vos corps et vos cœurs.

Je suis aussi celui qui, sur Terre, apporte aux êtres humains le sens de l’amour à deux, de la sexualité aussi importante pour les hommes que pour les femmes qui ont développé aussi leur côté masculin. Pour avoir les deux cotés développés en vous, il faut avoir une conscience de sa raison d’être, des valeurs de soi et de celles des autres, du sens de l’inconnu d’où vous venez et où vous allez, et des compréhensions nécessaires du pourquoi de vos épreuves, des cheminements incontournables que vous subissez, et des liberté qui vous sont données par la nature et par les autres.

C’est cela la spiritualité ; être à l’écoute du pourquoi de la vie !

Pour que les hommes puissent aimer sans passer par la sexualité en premier lieu, il faut qu’ils aient développé leur côté féminin et qu’ils soient entrés pour cela dans un sens de spiritualité. Sans cela les hommes ne savent aimer que par le côté sexuel et physique avant tout avec une profondeur des sentiments qui peut choquer la raison et les sentiments des femmes. Et s’ils n’avaient pas ce côté sexuel très développé, l’amour physique n’aurait pas beaucoup d’intérêt, notamment pour les femmes, car réaliser l’amour parfait sur terre passe par le physique, le corps et l’esprit.

De fait, l’amour vécu par les hommes et par les femmes est d’un niveau très différent pour chacun d’eux. Jusqu’à présent pour que les êtres humains sortent de leurs enfermements, de leurs principes, de leurs idées reçues concernant l’amour, il a fallu des êtres qui ont été dans l’extrême et qui viennent en parler, notamment Freud et Jung par exemple. Il est donc nécessaire de remettre les choses dans une notion de « contexte moyen », et dans les siècles à venir, il devrait y avoir une évolution extraordinaire que les êtres humains vont faire au niveau de l’amour à deux, vécu pour chacun d’entre vous, homme et femme, en complémentarité et en acceptation, en liberté et en fidélité subjective au respect que vous devez observer dans l’amour.  Pour l’instant ce ne sont que dans les moments très intimes que les hommes et les femmes arrivent à se comprendre, à s’aimer et à se connaître. Mais en dehors de ces moments s’ils ne savent pas s’apprécier au niveau de l’esprit et du cœur, ce sont querelles et séparations.

Q. Dans l’amour, si les hommes ne sont pas touchés en premier lieu par le cœur comme nous les femmes, que faut-il pour que le cœur puisse se mettre en action ?

R. Quand un homme ou une femme, a développé son côté féminin et masculin en même temps, le cœur et l’esprit s’engagent toujours au début et le corps fait suite immédiatement. Donc, pour les hommes, le cœur s’engage uniquement lorsqu’ils ont défini qui est la femme vers laquelle ils sont attirés. Mais le but de l’homme au premier abord, c’est de vouloir la femme pour son physique et il s’emballera plus rapidement que le cœur.

Par le cœur chez les femmes l’amour peut s’engager immédiatement et l’amour deviendra coup de foudre parce que le physique se sera aussitôt mis en marche après le cœur.

L’homme s’attachera et restera ensuite par le côté « intelligent » qui soulèvera son cœur, et le rendra alors amoureux. Ce comportement est souvent difficile à comprendre et à accepter pour la femme, et on peut se demander pourquoi. Car la femme cherche à se rendre belle et attirante pour elle mais aussi, et parfois surtout, pour l’homme.

Pour que les femmes et les hommes puissent s’accorder il faut que les hommes parviennent à travailler leur côté féminin et à s’en servir. Mais quand ils sont très sexuels, très physiques, ils ne laissent pas parler le cœur en tout premier. Ils sont au départ, bien plus méfiants que les femmes et n’engagent que la sexualité.

Lorsque les femmes sont méfiantes, elles n’engagent rien du tout ! Il faut qu’elles soient confiantes pour engager le cœur et l’esprit puis, l’embrasement physique et sexuel vient ensuite. Et quand elles sont amoureuses comme des folles, cela ne veut pas dire qu’elles vont être capables de réfléchir ! Les hommes vont réfléchir au début, beaucoup plus que les femmes. Les femmes, elles, ne réfléchiront que plus tard quand elles commenceront à voir les défauts des hommes.

Q. Quelles énergies de la nature sont au service de l’amour ?

R. Oui, les énergies de la nature au service de l’amour sont celles qui développent la beauté, à travers tous les éléments matériaux, oligo-éléments, pierres, les cristaux, tout ce qui, dans la nature vous permet d’avoir une vision concernant la beauté car toutes les énergies d’amour physique viennent de là. Tout ce qui est existant dans la nature doit vous faire voir comment aimer au niveau terrestre.

Q. Je pensais que la beauté était quelque chose de complètement subjectif à chacun.

R. Oui, la beauté est subjective à chacun, vous en avez fait des critères qui s’apparentent à la minceur, la musculature pour les corps, mais aussi, à la beauté d’un ensemble. Vous ne savez pas pour beaucoup d’entre vous, tirer le sens de la beauté avec d’autres critères que ceux qui classent les êtres dans la société. Et, c’est subjectif à chacun de vous bien évidement, si vous obéissez aux critères de la société. La beauté est dans la nature, ce qui vous permet de cibler et définir l’amour. Et vous pouvez très bien trouver de la beauté chez quelqu’un qui n’a pas le critère désiré par cette société. Il vous faut d’abord apprendre à le faire.

Q. Et que dire de cette libération sexuelle qui est poussée parfois à l’extrême ?  

R. Et qui vous dit qu’il ne faille pas passer par là, pour que les hommes puissent changer lorsqu’ils sont bloqués d’avoir à céder certaines prérogatives qu’ils se sont injustement et malhonnêtement attribués, en disant au fil des siècles que la femme leur est inférieure ?

Aucun des deux pôles masculin et féminin ne possède une supériorité fondamentale sur l’autre, dire qu’il y a un sexe supérieur à l’autre sur terre est sans intérêt pour l’humanité et pour l’univers.

Que faites-vous du pouvoir d’adaptation vous les hommes, que vous pouvez avoir face aux évolutions, aux changements et à ce désir d’être égaux que les femmes apportent et suscitent légitimement ? Pour parvenir à cette libération, il faut des excès et des extrêmes et les hommes restent attachés à ces excès et à ces extrêmes et ne veulent pas s’adapter, car ils se sentent quelque part dévalorisés et dépossédés.

Que faites-vous de votre capacité d’adaptation pour rectifier ce qui vous déplait ? Comment les femmes doivent-elles faire pour trouver l’égalité par rapport aux différences ? Vous serez obligé de tenir compte de ces différences, pour vous adapter les uns aux autres. Si vous n’en tenez pas compte et n’agissez pas en fonction de ces différences sans avoir une supériorité ou une infériorité vis-à-vis de l’autre, jamais l’amour entre un homme et une femme ne pourra être parfait.

Pour la femme, c’est accepter d’être douce, d’être câline, d’être dans l’accueil de l’homme et pour un homme d’être à l’écoute de la femme, faire des efforts pour elle, tout en restant masculin dans le quotidien. Ce sont les seules différences entre les deux sexes.  

Le patriarcat a donné des résultats importants pour que les hommes définissent leur personnalité et pour que les femmes sachent trouver leur personnalité. Les hommes dans leur personnalité actuelle, sont capables de susciter l’amour et de le rendre actif, pour la meilleure plénitude dans la matière et, les femmes dans leur personnalité féminine sont capables de préserver l’amour et de le conduire très loin, de l’amener très profondément ancré et « indétrônable » au fond de soi, dans l’éternité.

Q. Que veut dire le mot aimer pour un homme et pour une femme ?

R. La façon d’aimer et la notion de contentement et de savoir aimer ou de pouvoir être aimé pour un homme comme pour une femme est subjective à tous les êtres qui existent ; 7 milliards d’habitants sur Terre, 7 milliards de façon d’aimer différentes et, pas un ne se ressemble.

Pour un homme, c’est posséder, en tout premier lieu, l’objet de ses désirs sexuels impulsifs. Ensuite c’est attendre d’être toujours servi et, beaucoup moins fréquent, donner le partage pour servir correctement sa partenaire qu’il associe fréquemment à ce que lui attend, sans vouloir vraiment faire des efforts, ne pas savoir l’écouter en fait. Dans les temps plus reculés, les hommes ne servaient pas les femmes dans ce qu’elles désiraient. Il fallait que les femmes aient une place dans la société un peu en vue, pour qu’ils leur accordent un intérêt.

Pour les femmes, aimer, c’est protéger, être dans le bien-être, pouvoir être bien et assurer la continuité de cette humanité par la procréation. Avec l’évolution, les femmes, parce qu’elles ont été bien bridées, bloquées dans leur évolution, elles peuvent s’exprimer et arrivent à mieux accepter d’attendre ce dont elles ont besoin et pouvoir apprendre à être aimées. Elles prennent leur place face et avec les hommes, tout en gardant la féminité qui est attendue d’elles pour perpétuer l’amour. Le patriarcat les a rendues défensives de l’amour. L’amour du cœur de la femme est le plus sûr qui soit pour la vie, et elle doit le transférer à l’homme. Toutes les blessures, toutes les souffrances infligées aux femmes, ont conditionné cela, sans qu’elles deviennent des guerrières ! Les femmes doivent apprendre à ne pas s’emballer, elles doivent devenir plus modérées et réfléchies dans l’amour qu’elles offrent aux hommes, pour provoquer chez eux, un désir de rendre et de respect des sentiments, ce qui manque fortement aux hommes dans l’amour !

En règle générale, vous les femmes, vous devez faire accepter aux hommes le matriarcat dans les critères du patriarcat. Il vous reste à trouver les bonnes actions à faire, et les bonnes phrases à leur répondre, pour qu’ils soient surpris et laissent entrer vos systèmes dans leurs systèmes !

L’amour possède en base, un côté masculin et en finalité un côté féminin. L’individualité possède en base, un côté féminin et en finalité un côté masculin.

Q. La notion de dépendance et d’indépendance dans les relations homme-femme est-elle viable ?    

R. La femme qui dépend de l’homme depuis des siècles et des siècles, voire des millénaires, peut-elle devenir complètement indépendante si rapidement si elle n’a pas développé son côté masculin autant qu’elle développe son côté féminin ? Les femmes doivent réussir à démontrer leur intelligence, et c’est là le premier chemin par lequel elles doivent passer pour que les hommes les acceptent et prennent leur fonctionnement en compte.

Et les hommes doivent absolument ne pas se sentir en perte de prérogatives, par rapport à tout ce qu’ils ont asséné face aux femmes depuis des millénaires. Ils devront lâcher sans cette peur d’être détrôné.

Il ne faut pas laisser le matriarcat prendre la place et laisser les femmes à nouveau dominer les hommes, mais il faut absolument que les deux pôles s’assemblent, s’entendent et puissent vivre ensemble. Et, il ne s’agit pas d’amour-amitié ni d’amour au sein de la famille, il s’agit de l’amour à deux car sinon, l’amour sera bientôt complètement balayé de la surface de cette planète et il se servira plus à rien, même s’il est encore existant !

Donc, il faut vivre l’amour et il faut y revenir sans cesse jusqu’à le vivre !  

Je voudrais que vous sachiez privilégier l’amour et que si vous ne savez pas faire cela, ne pas le faire vivre aux autres dans la fausseté, être clairs, mais ne pas tromper dans ce domaine c’est plus qu’important.

Au fil des ans et au fil des siècles l’amour a montré sa force, et les êtres humains l’ont vécu de toutes les façons possibles et imaginables. Caché, secret et bien gardé, cela a été pendant beaucoup de siècles l’apanage de beaucoup des êtres humains envers l’amour. Il a pris toutes sa force dans le secret des cœurs pour les femmes et des alcôves pour les hommes ! Et dans toutes les générations, l’amour a été vécu comme vous le vivez vous-même, avec d’autres critères de représentation et de liberté qui sont maintenant un peu plus exposés. Mais il est vécu de la même façon de tous les temps. L’amour n’a pas évolué, ce sont les êtres humains dans leur esprit qui ont évolués et qui ont fait évolué le sens de la discussion à ce niveau-là et qui ont osé en parler. C’est tout simplement cela la différence que vous pouvez observer vis-à-vis de l’amour, mais il a toujours été vécu de la même façon et, vous n’êtes pas devenu sublime en amour, pas plus que ne l’étaient les hommes préhistoriques. Dans tous les contextes, dans tous les temps, l’amour a été sublimé par les humains.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.